Imperial Cleaning

Site de rencontre Suisse

Prix du président de la répblique Contact:

Rechercher

Rencontre sérieuse sur Internet

En tapant un terme français ou anglais, un domaine ou un terme et un domaine vous trouverez le terme français, son équivalent étranger et le domaine concerné et vous accéderez à la fiche complète. Voir tous les termes. Ce fascicule reprend les listes de termes, expressions et définitions publiées au Journal officiel de la République française par la Commission d'enrichissement de la langue française dans les domaines de la chimie et des matériaux.

Vous pouvez vous le L'expression anglaise task force empruntée au vocabulaire militaire force opérationnelle en français pose une question de traduction plus que de terminologie. Sécurité, sûreté biologique, bioenrichissement, pic alimentaire, etc.

Cybermonnaie, chaîne de blocs, etc. Jeu grand public, hyperjoueur, vidéo à la demande, visionnage boulimique, etc. Voir toutes les recommandations. Vous pouvez le dire en français. La très grande majorité des noms des rues actuelles et leurs numérotations datent de cette époque. Les années furent une période insouciante pour la ville mais dure pour la population. Comme dans la continuité des années , les années furent donc des années de grands travaux. En effet, la situation était préoccupante: En , un cinéma fut construit afin de remplacer le cinéma ambulant.

Le 3 septembre , les affiches de mobilisation furent placardées sur les portes de la mairie. Pendant plusieurs mois, le front resta bloqué durant la drôle de guerre.

Quant aux déportés, Gueugnon, là aussi, paya un lourd tribut puisque 25 Gueugnonnais et Gueugnonnaises, dont le maire Félix Aulois , furent déportés la plupart à Neuengamme , dont neuf ne revinrent jamais, et quatre ont été emprisonnés par la Gestapo, dont Georges Joyeux , futur maire de Gueugnon [réf.

Durant la totalité de la guerre 49 Gueugnonnais et Gueugnonnaises sont morts pour la France. Gueugnon fut libérée le 6 septembre par les chars de la 1 re armée sous le commandement de Lattre de Tassigny. Durant cette période, Gueugnon ne différait guère du reste de la France: Au cours de cette phase de croissance et de mutation, les affrontements politiques furent nombreux.

À Gueugnon, la majorité municipale conduite par M. Gueugnon a vécu, à cette époque, une grande période de constructions collectives et individuelles. Les finances de la commune étaient presque entièrement consacrées à ces travaux et aux aménagements nécessaires: Afin de traiter les gisements d'uranium de Grury, une usine fut construite entre et sur la route de Rigny-sur-Arroux. Une partie de son activité fut transférée en à l'usine des Bois Noirs, dans la Loire , et l'usine fut fermée en Après plusieurs mandats, M.

Joyeux passa la main en à M. Celui-ci décéda brusquement en , avant le terme de son mandat. Le docteur vétérinaire Albert Nageotte lui succéda pendant deux mandats. Quand la crise toucha les Forges à partir du milieu des années et surtout au début des années , Gueugnon souffrit bien réellement.

Gueugnon qui n'avait jusqu'alors jamais cessé de croître connut à cette époque une baisse sans précédent de sa population: Albert Nageotte céda à son tour le fauteuil de maire à M. À l'issue du premier tour, M. Élu également conseiller général du canton de Gueugnon , il siège en tant que vice-président du conseil général de Saône-et-Loire , 12 e vice-président chargé de l'éducation et des collèges et vice-président de la commission éducation, jeunesse et sports [ 1 ]. Lors des municipales de , 4 listes s'affrontaient: Alain Bailly s'étant ensuite retiré [ 2 ].

Le second tour du scrutin vit ainsi une triangulaire entre les 3 listes qui se maintinrent. Les Forges de Gueugnon sont à l'origine du dynamisme économique de la ville. L'histoire de la commune s'est souvent confondue avec celle de ses forges. En effet, la population de la ville a progressé au rythme de ses établissements industriels qui lui assuraient à l'époque la prospérité. Les travaux de construction débutèrent en et la manufacture fonctionna à partir du printemps avec une dizaine d'ouvriers.

Composée d'un haut-fourneau double, d'une forge et d'une fonderie, elle produisait de la fonte et du fer marchand en barres pour les cloutiers foréziens. Le marquis étant décédé en à Gueugnon et inhumé dans l'église paroissiale , ses terres bourguignonnes échurent à son petit-fils Augustin Jean Louis Antoine Duprat comte de Barbançon.

Celui-ci ne vint jamais à Gueugnon. Ses biens furent confiés à des hommes d'affaires, plus soucieux de leur fortune personnelle que de celle du comte. Un Anglais, Michel Alcock , essaya de produire de l'acier à partir du fer de Villefay.

Mais après trois années de travaux préparatoires, ses associés financiers, et les régisseurs du comte s'efforcèrent de le chasser et arrivèrent à leur fin en Alcock ayant emporté avec lui ses secrets de fabrication, l'usine revint aux productions traditionnelles. L'affaire fut alors confiée à des affairistes: La gestion fut désastreuse.

Jean-Baptiste Perrot, né en , était issu d'une ancienne famille autunoise. Il épousa Marie Bordat en , dont il eut six enfants qui firent souche. Pourvu d'un office Conseiller du Roy , il était également marchand de vins et de bois lorsqu'il se rendit acquéreur des Forges de Gueugnon en S'il en devenait le propriétaire, Perrot ne pouvait être l'exploitant des Forges puisque la manufacture avait été affermée à Carrouges des Bornes et sous-affermé par celui-ci à la société Renault de Larive.

L'usine se remit au travail. On sait qu'elle travailla pour les armées, en collaboration avec les Forges de Perrecy elles aussi achetées par Perrot, en fabriquant des boulets et en fournissant de la fonte à la nouvelle usine métallurgique du Creusot dirigée par Michel Ramus. C'est aussi durant cette période qu'eurent lieu les premières grèves à Gueugnon, en et Jean-Baptiste Perrot décéda en Ceux-ci durent faire face aux nouvelles techniques industrielles importées d'Angleterre.

Aussi commencèrent-ils à moderniser l'entreprise: Ne voulant pas d'une mono-industrie, ils installèrent aussi des tanneries et des ateliers de cloutiers. Après la crise de la métallurgie en Saône-et-Loire de , il ne resta que quatre usines: En , Gueugnon était spécialisé dans la fabrication de feuillards pour cercles de tonneaux et de verges pour la clouterie et la tréfilerie.

Ces produits étaient très recherchés et les Forges ne pouvaient répondre à toutes les demandes. Sous l'effet de la concurrence anglaise dont les méthodes nouvelles amenèrent de grands changements dans le commerce des métaux et dans la gestion des établissements, les Forges qui occupaient 80 personnes, périclitèrent et s'acheminèrent vers une fin inéluctable.

Les descendants de Jean-Baptiste Perrot, Denis Perrot et Jean-François Simonnot, étaient plus des financiers que des maîtres de forges et face au déclin des forges de Gueugnon, ils choisirent de vendre l'usine, en , à la société Campionnet et Compagnie qui exploitait déjà l'usine du Verdrat à Mornay , laquelle ferma en Campionnet et sa famille vinrent s'installer à Gueugnon en Très prudent, il augmenta la puissance de l'usine petit à petit tout en la modernisant.

Il fit sa fortune et celle de Gueugnon en produisant essentiellement du fer blanc dans l'atelier d' étamerie. Pierre Joseph Campionnet décéda à Gueugnon le 26 février Le 29 juin , la société et l'usine lui rendirent un hommage posthume en inaugurant son buste à l'entrée des forges.

En , Pierre-Joseph Campionnet passa la main à son fils François qui devint le seul gérant à la mort de son père en À cette époque toute la vie communale tournait autour de l'usine dont le patron dirigeait également la mairie.

Avec François Campionnet , l'usine de Gueugnon augmenta encore sa production, en modifiant sa structure: L'imprimerie sur métaux compléta le dispositif. Uniquement préoccupé de la production de son usine, François Campionnet ne vit pas arriver le mécontentement de ses ouvriers. À la suite des grèves du Creusot et du bassin houiller de Blanzy , les ouvriers de Gueugnon déposèrent des revendications et se mirent en grève en juin Cette lutte peut se décomposer en trois phases:.

Celui-ci eut la lourde tâche de faire fonctionner l'usine pendant la Première Guerre mondiale , fournissant diverses productions pour la défense nationale. En , Pierre Campionnet décéda subitement. C'est sa veuve, Philiberte de la Boissière, qui le remplaça en commandite simple. Le conseil d'administration confia la présidence à M. Hubert Aulois , cousin de Pierre Campionnet. Le nouveau gérant poursuivit le développement entrepris par ses prédécesseurs. L'usine produisait désormais totalement son acier.

Depuis , la centrale de l'usine distribue la lumière électrique et la force motrice à la ville de Gueugnon. À cette époque, grâce à ses transformations et ses perfectionnements, la Société des forges de Gueugnon devint l'une des aciéries les plus réputées de France.

Cette production comprenait la tôle noire pour articles de fumisterie et emballages métallurgiques, la tôle décapée pour emboutissage d'articles de ménage étamés, émaillés et galvanisés, la tôle polie pour carrosserie d'automobiles, le fer-blanc, les tôles plombées et galvanisées.

Quand la famille Campionnet passa la main, les Forges de Gueugnon étaient en pleine mutation, obligées de se spécialiser pour survivre. En deux ans, la production régressa. Les Forges connurent leur lot de grèves comme partout dans le pays durant les années En , la victoire électorale du Front populaire suscita un immense élan à Gueugnon.

Les travailleurs prirent conscience de leur force et exprimèrent des revendications salariales. Le syndicat des Forges interdit et dissout, après les grandes grèves du début du siècle, par monsieur Campionnet, fut ressuscité avec le soutien du maire Jean Laville.

Il compta parmi les ouvriers licenciés par les Campionnet à la suite de la grève de Au moment où les Allemands entrèrent dans Gueugnon, la production venait d'être arrêtée quelques heures auparavant. Les Forges furent placées sous le joug allemand mais contrairement, aux autres usines métallurgiques de la région Le Creusot, Imphy, etc.

Ce nouveau conflit ne s'envenima: Clerget et une nouvelle équipe fut mise en place afin de promouvoir une autre orientation.

En , M. Il devint directeur général adjoint en Deux autres lignes suivirent rapidement. Mais le choc pétrolier de fit ajourner le projet [ 4 ]. Cette situation porta alors un rude coup aux forges de Gueugnon. Rapidement, les Wendel tentèrent de se désengager de la branche sidérurgique. Une énorme part du patrimoine des Forges fut alors abandonnée. En , une page historique des Forges de Gueugnon se tourna. Le personnel, en majorité féminin, fut intégré aux Forges.

Le personnel fut, là encore, intégré aux Forges. Fievet aura marqué de façon positive son passage à Gueugnon. Privilégiant une politique sociale respectueuse et reconnaissante du savoir-faire des forgerons de Gueugnon. De proches collaborateurs de M. Fievet furent alors nommés successivement au poste de responsable du site de Gueugnon: Baillet, parti en retraite en juillet et remplacé par M. Un an après, celui-ci passa la main à M.

Désormais le groupe nationalisé Usinor-Sacilor englobait la totalité de la sidérurgie française, plus certaines industries de transformation, comme Creusot-Loire.

Le PDG de ce groupe était alors M. Chopin de Janvry à la place de M. Pierre Hugon et le responsable du site, M. Perdu, fut maintenu à son poste. Il fut muté le 1 er janvier et remplacé par M. Chassagnon, ex-responsable du site de Pont-de-Roide Doubs. Attirant toutes les convoitises ces dernières années. Le groupe compte 4 sites de productions: Fin février , après une hausse d'Arcelor, la capitalisation boursière des deux groupes était presque identique.

La société issue de cette fusion réunit alors le premier et le deuxième producteur d'acier du monde, Arcelor et Mittal Steel. Le groupe est dirigé par le milliardaire indien Lakshmi Mittal , cinquième homme le plus riche du monde selon le magazine Forbes en mars En mars , M. Jean-Yves Gilet prit la succession de M. En décembre , l'usine est reprise par Aperam, nom de la branche inox du groupe Arcelor-Mittal après scission, et Christophe Carel en devient le directeur.

En septembre , l'effectif demeure toujours en baisse à salariés. Mais au sein du groupe Aperam, Gueugnon est réputée pour son recuit brillant. La direction, souhaitant affirmer cette spécialisation, a investi 48 millions d'euros en pour remplacer ses deux lignes de premier recuit par une ligne plus performante et plus verte [ 6 ]. En juin , Frédéric Midy succède à Christophe Carel à la direction du site de Gueugnon [ 8 ] , qui est lui-même remplacé par Pedro Bardy en mai La région de Gueugnon est le berceau de la race bovine charolaise.

Quelques croisements étrangers eurent lieu vers mais ils furent sans conséquence, la plupart des éleveurs du moment ayant conservé la race pure. De race de travail, pour le trait, la charolaise est devenue, par une sélection rigoureuse des éleveurs, une des plus belles races à viande du monde.

Chaque année, elle gagne du terrain que ce soit en race pure ou en croisement avec des races locales. Les éleveurs sélectionneurs de Gueugnon participent massivement à son expansion et exploitent à fond les grandes possibilités génétiques de cette race charolaise. Les fonctions des adjoints ont été attribuées lors du conseil municipal du 4 avril [ 10 ] , suivant le second tour des élections municipales de mars , sous réserve de modifications ultérieures.

Avant la création du corps de pompiers de la ville, la protection contre les incendies était assurée par les pompiers des Forges de Gueugnon.

En , on construisit une nouvelle gendarmerie dans la rue principale de Gueugnon ancienne Grande Rue et actuelle rue de la Liberté. Elle fut ensuite transférée rue des Bruyères en L'ancienne mairie-école a été construite en et fut démolie en La mairie actuelle a été construite au même emplacement que la précédente en Avant , elle était établie à Perrecy-les-Forges et ensuite en centre-ville.

En , la Caisse primaire d'assurance maladie est transférée au sein de la tout neuve Maison des Associations rue de la Convention. Deux tranches de 49 et 62 logements en furent construits et une troisième en avec 50 logements en bandes aux quartier des Bruyères, route de Digoin, au sud de la ville et 4 bâtiments de 14 logements à la cité des Rieux, route de Toulon-sur-Arroux, au nord de la ville.

Il y eut plusieurs terrains de football dans la ville quartier des Gachères, qui existe encore aujourd'hui, quartier de la Pépinière, etc. Il fut aménagé à partir de Un agrandissement fut effectué en La tribune sud devrait suivre le même chemin. L'activité du site en radium est estimée à 10,5 TBq [ 14 ]. Des travaux d'aménagements et d'enfouissement de la pollution radioactive ont été entamés en par Areva. À cette date fut nommé le premier instituteur laïc: Il resta 11 ans à ce poste. Elle devint laïque en Ouverte en - , cette école se situe sur la route de Chassy, à l'est de la ville.

Ouverte en septembre avec deux classes, une troisième fut créée en septembre , année où elle atteint son maximum en effectifs avec élèves. Ce niveau se stabilise puis baissera à partir de - amenant la fermeture de la troisième classe en au moment où l'effectif se situait à environ 50 élèves.

En , l'école ferma ses portes faute d'un nombre insuffisant d'élèves redirigés vers l'école maternelle des Robolins. Ouverte en avec neuf classes primaires et trois classes maternelles. Une garderie fut également ouverte en Entre et , fut ouverte une école de garçons, place des Forges, conduite par des religieux. Cette dernière ferma en Vers , des Polonais ont commencé à venir travailler à Gueugnon. Ils étaient de plus en plus nombreux et venaient avec femmes et enfants.

Une école polonaise fut donc créée. Ces cours avaient donc lieu le soir entre 17 et 19 heures. La dernière institutrice fut M me Barbara Mikolaszek qui prit sa retraite en , date à laquelle on ferma cette classe. Les deux classes devinrent alors beaucoup trop exigües. En , la ville de Gueugnon acheta la ferme Dutroncy, située au lieu-dit Chazey au sud de la ville, pour y installer le centre agricole de Gueugnon en Mais, prévu à l'origine pour une soixantaine de personnes, le centre agricole, avec la multiplication des formations et leur diversification, devint trop petit pour accueillir tout le monde.

Aussi, en , la construction de nouveaux locaux pour le CFA centre de formation agricole de Gueugnon fut décidée. Un internat et la restauration sur place y ont été mis en place. Celui-ci fut nationalisé en Il s'agissait du collège du Vieux-Fresne. Il s'agissait du collège du 8-Mai. La clinique-maternité de la Fourrier, installée au château de la Fourrier au nord de la ville, route de Toulon-sur-Arroux , a fonctionné de à Une seconde fut ouverte dans les années dans la zone artisanale des Fontaines entre la plaine du Fresne et le quartier des Bruyères, sur la route de Digoin.

Quelques entraîneurs ont particulièrement marqué l'histoire du club comme MM. Perpère, Daniel, Nowotarski, Gransart ou Dupont. Dès la fin de la guerre, le FCG, emmené par les quatre frères Churlet, s'imposa comme le club phare de la Ligue de Bourgogne. Collectionnant les titres de champion de Ligue, Gueugnon fut incorporé au Championnat de France Amateurs qu'il remporta en face à l'Arago d'Orléans.

En , le club connut l'honneur d'avoir un de ses joueurs retenu en équipe de France Amateurs: Robert Van Den Abeele. Ce fut liesse dans la petite commune gueugnonnaise, peuplée alors de habitants.

Participant au championnat de seconde division dès sa création, le club gagna le championnat Il obtenait ainsi le droit de monter à l'échelon supérieur mais une telle démarche impliquait l'abandon du statut amateur.

Le club refusa et resta en seconde division. En , le FC Gueugnon frôla la catastrophe en étant rétrogradé sportivement en Division 3 mais le club fut repêché par la LNF de justesse par l'interdiction de montée d'un autre club AS Lyon Duchère. En , le FC Gueugnon qui avait adopté le professionnalisme depuis plusieurs années, fut promu et monta en première division. Il fut relégué l'année suivante, échouant pour un point dans la course au maintien.

En l'an , le club remporta la Coupe de la Ligue en finale au stade de France face au Paris Saint Germain sur le score de 2 à 0 [ 20 ]. Ce qui lui donna le droit de disputer ses deux premiers matchs européens. La saison suivante, le club ne parvient pas à s'extirper du ventre mou du classement, terminant à la 11 e place.

Face à ses difficultés dans le championnat s'ajoute des difficultés financières. Tony Vairelles arrive au FC Gueugnon, où il poursuit sa carrière de footballeur, et propose un projet de reprise. Fin , c'est le père du joueur-actionnaire, Guy, qui arrive à la présidence du club. De plus, l'équipe se retrouve en bas de classement, aux portes de la relégation en CFA. La situation catastrophique du club attire même les journalistes de France 2 pour réaliser un reportage pour l'émission Complément d'enquête sur la tentative de sauvetage du club par Tony Vairelles [ 23 ].

Le 31 mai , un rapport de la Direction nationale de contrôle de gestion rend alors un avis défavorable au maintien en National.

En quête de subventions de la part de la municipalité de Gueugnon, cette dernière, à la suite d'une réunion de crise, ne peut consentir à une aide conséquente, faisant face elle-même à "une situation budgétaire compliquée", et propose une fusion du club avec le FC Montceau Bourgogne [ 24 ] , [ 25 ].

Le couperet tombe à la mi-juin , le Football Club de Gueugnon , malgré sa 16 e place au classement lui permettant son maintien en National , doit être retrogradé en CFA tout comme le Sporting Club de Bastia , ce qui serait un véritable séisme pour le club, l'un des symboles de la ville [ 26 ].

Le club fait cependant appel de la décision et passe en commission le 1er juillet. Après une nouvelle saison catastrophique sur le plan sportif, le 8 avril , le Tribunal de Commerce de Mâcon créé le choc en prononçant la liquidation judiciaire du club [ 29 ] avec cessation des activités et dépôt de bilan de la SASP Société anonyme sportive professionnelle [ 30 ] , [ 31 ]. L'équipe ne termina donc pas sa saison et a été déclarée forfait.

Les Forgerons vont même décrocher leur premier trophée depuis 12 ans en remportant la Coupe de Bourgogne aux dépens d'Avallon [ 34 ]. La saison suivante, le club termine avec le titre de champion régional qui lui permet de remonter en CFA 2 [ 35 ]. Après 3 sprints et 4 côtes de niveau 4, la ligne d'arrivée à Gueugnon est située sur le quai de l'Europe [ 36 ]. Par ailleurs, Robbie McEwen a été victime d'une chute après l'arrivée. Souffrant du dos, il a été dirigé vers l'hôpital [ 39 ].

Fondée en juillet , la Foch est la première association multisports mais aussi multi activités football, gymnastique, fanfare, etc. Le maréchal Foch en avait accepté la haute présidence par lettre-autographie, ce qui explique son patronyme. Installé en , il conserve et montre "in situ" sous des structures de verre, quelques-unes des installations gallo-romaines exhumées lors des fouilles du Vieux-Fresne dont plusieurs fours de potiers.

À l'origine Centre de Découverte du Milieu , ce musée d'histoire locale situé au lieu-dit Chazey a pris son nom actuel en Le site offre une approche géologique avec panneaux et vitrines de fossiles et minéraux locaux, un volet archéologique avec le site du Vieux-Fresne, le plus important centre de production de céramiques de Bourgogne à l'époque gallo-romaine collections et maquette représentant l'atelier de potiers ainsi que l'histoire des Forges de Gueugnon, de leur création à nos jours.

Exposition permanente de sculptures monumentales en acier inoxydable, implantées dans le parc du château d'Aux. Parallèlement existait un cinéma ambulant. En , un cinéma fut construit afin de remplacer ce dernier. Aménagée en à l'instigation du SIVOM syndicat intercommunal à vocations multiples , issue de la volonté des élus de dynamiser le canton au niveau économique, culturel et touristique. Gueugnon en compte plus de [réf. Ce qui fait de Gueugnon la ville la plus associative du département.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis À partir de , les populations légales des communes sont publiées annuellement par l' Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en [ 41 ].

Voici ci-dessous, le tableau général de l'évolution du solde naturel de la ville de Gueugnon de à présentant l'effondrement du solde naturel depuis Ceci s'explique par un nombre de décès qui augmente, résultant du vieillissement de la population, et par une très nette diminution du nombre de naissance, résultant d'un exode de la population jeune en âge de procréer et non renouvelé par un nombre d'arrivée bas.

Notons qu'à partir de la période , le nombre de décès est même supérieur au nombre de naissance pour la première fois depuis Gueugnon a le label Ville fleurie avec trois fleurs. L'importance économique de cet itinéraire nécessitait la construction d'ouvrages d'art, en particulier la construction d'un pont pour le franchissement de l'Arroux à Gueugnon.

Jusqu'alors, en effet, cette rivière ne pouvait être franchie, à Gueugnon, que par un gué. Le pont de Gueugnon est quasi-unique en son genre. Il correspond à la moitié d'un pont en dos d'âne. En effet, la différence de niveau entre les deux rives de l'Arroux ne pouvait être effacée en raison des moyens matériels de l'époque, de la nature rocheuse du terrain et de la présence de constructions proches des rives. Seul, le pont de Mazères en Ariège construit entre et est disposé comme celui de Gueugnon.

La structure des voûtes en anse de panier par caissons, déjà employée par Émiland Gauthey Gauthey au pont de Navilly sur le Doubs, a été utilisé à Gueugnon 21 caissons par arche ; mais en raison de la décroissance des arches, les carriers de Clessy durent préparer des blocs de pierre et les ouvriers tailler des voussoirs différents pour chacune des cinq arches surbaissées, comme pour cinq ponts distincts.

Les pyramides à base ogivale qui ornent les piles du pont de Gueugnon composent un très simple et excellent motif de décoration. Des ponts construits par Émiland Gauthey, seul celui de Gueugnon possède des murs en aile présentant une courbure concave très favorable à l'écoulement des eaux.

En et en , les fondations des piles ont subi des réfections par injections de laitance, protection métallique et bétonnage qui créent un effet disgracieux en période de basses eaux. D'autres réfections sont intervenues dans les années suivantes tel que des travaux de consolidation, rénovation et équipement. Ces travaux réalisés dans le but de sauver l'essentiel de ce pont ont toutefois abîmé l'équilibre d'un ensemble, dont le classement au titre des Monuments Historiques permettait de lui redonner un aspect plus conforme à celui d'origine.

Orientée vers l'Est, elle occupait l'emplacement du transept de l'actuelle église. Les pourparlers concernant le remplacement de l'ancienne église de Gueugnon, qui menaçait ruine et dont les dimensions étaient devenues insuffisantes face à l'augmentation rapide de la population, furent portés en devant le conseil municipal par une proposition du comte de Chargères. Les terrains que ce dernier proposait de donner permettaient de remodeler le quartier de l'église.

Après discussions avec le maire de Gueugnon, Pierre Campionnet, une nouvelle convention fut passée fin avec la comtesse de Chargères, devenue veuve, qui cédait son jardin dit de la terrasse. L'église fut donc construite en à la place de l'ancienne mais orientée différemment.

Cette église dispose d'un orgue, construit en par le facteur lorrain Didier Van Caster. Pendant un demi-siècle, de à , cet instrument eut pour titulaire André Alsunard, élève de l'organiste André Marchal [ 45 ]. Le fief d'Essanlez est connu en par le mariage de Bertrand d'Essanlez, dont les armes comportent un sanglier sanlez ou sanliez en patois morvandeau , avec Jeannette de Crosat de Bourbon-Lancy.

En , leur petite-fille Louise d'Essanlez, dame d'Essanlez et de l'Abergement, l'apporte en dot à son époux Anthoine de Montmorilon, écuyer. En , le titre est porté par Jehan de Montmorillon, chevalier, baron de Villers et d'Essanlez, arrière-petit-fils d'Anthoine de Montmorillon.

demande d'informations gratuite et sans engagement