Imperial Cleaning

Pragmatique (linguistique)

Le roi d'Angleterre refuse de se déplacer à Paris, et envoie à sa place son fils le prince Édouard, qu'il titre duc d'Aquitaine.

Menu de navigation

Vidéos bonus

Le site propose depuis le départ un service entièrement gratuit pour les femmes qui souhaitent faire des rencontres sérieuses. Inscrivez-vous gratuitement Je suis: Une Femme Un Homme. J'ai lu et j'accepte les CGU et la politique de protection des données.

Vos données sont traitées avec la plus grande confidentialité. Trouvez le partenaire qui vous convient vraiment. Des membres sérieux et motivés Une sélection de profils en affinité Taux de réussite élevé grâce au principe AfricanLoveMatch. La recherche de partenaire est simple et éfficace Inscription gratuite Pus qu'un site de rencontre, un vrai service de qualité pour bâtir une relation épanouie et durable.

C'est parti pour la nuit ou pour la vie? Drague de rue, attention terrain glissant! Services gratuits pour les femmes C'est gratuit et sans engagements Le site propose depuis le départ un service entièrement gratuit pour les femmes qui souhaitent faire des rencontres sérieuses. Le roi, sur les conseils du pape Jean XXII , rallie son cadet en lui accordant le droit de siéger parmi les pairs de France, au titre de l'apanage du comté de la Marche, que Philippe le Bel lui avait accordé en Ainsi, le 17 mars , le comte de La Marche soutient-il les droits au trône du fils qui naîtrait de Philippe V.

Après une dernière brouille en juin , le comte de La Marche cesse toute attaque contre son frère, Philippe V. Avec son oncle Charles de Valois, dont il reste très proche, il est toutefois tenu à l'écart de la réalité du pouvoir, sans pour autant être en disgrâce. La mort en février de Philippe, le seul fils de Philippe V , fait de lui l'héritier présomptif de la couronne de France, ce qui le pousse à la modération.

Fin , la maladie de son frère aîné lui fait espérer un avènement très proche. Cette fois-ci, il ne tient aucun compte d'éventuels droits de ses nièces, Jeanne de Navarre et les filles de Philippe V. Contrairement à ce qui s'était passé en , cette prise du pouvoir s'effectue sans aucune contestation. En tant qu'héritier de sa mère Jeanne de Navarre, il ajoute au titre de roi de France celui de roi de Navarre.

On sait très peu de choses sur la personnalité de Charles le Bel. Charles le Bel semble toutefois avoir été soucieux de faire respecter la justice, comme le prouve sa fermeté dans l'affaire Jourdain de l'Isle [ N 1 ]. En , le roi effectue un long voyage en Languedoc , ce qui le rend populaire auprès du peuple.

Cette popularité s'érode cependant avec les pratiques financières douteuses de la couronne. Le règne de Charles IV le Bel voit la poursuite de la bureaucratisation de l'administration royale, déjà accélérée sous le règne de son père et de ses frères aînés. Des réformes sont aussi effectuées, touchant les offices de la Chambre des comptes , du Parlement , la Chancellerie , etc. Comme sous les règnes précédents, l'État royal fait face à des difficultés financières. Pour y remédier, le gouvernement de Charles le Bel utilise les expédients habituels: La dîme levée avec l'accord du pape dans le but officiel de préparer la Croisade est aussi un habile moyen de renflouer les caisses royales [ 8 ].

Trouvant le trésor royal épuisé par les abus du règne précédent, Charles IV punit sévèrement et dépouille les financiers lombards. Il traite avec la même rigueur les mauvais juges et les seigneurs qui avaient accaparé les biens des particuliers. Il fait même arrêter Giraud Gayte , ex-surintendant des finances de Philippe le Long, lequel est accusé d'avoir détourné un million deux cent mille livres.

Il le remplace par son trésorier Pierre de Rémi , qui sera lui-même pendu sous le règne suivant pour le même motif de concussion. Le 21 septembre à Provins , Charles prend pour seconde épouse Marie de Luxembourg , qui lui donnera une fille mais qui ne survivra pas. Le 21 mars , au cours d'un voyage à Issoudun en Berry , la voiture de Marie de Luxembourg se renverse, provoquant la mort de la reine et de l'enfant qu'elle portait. Le 5 juillet , le roi, toujours sans héritier, épouse en troisièmes noces sa cousine Jeanne d'Évreux.

Cette dernière accouche d'une première fille prénommée Jeanne en , et d'une seconde fille, Marie, l'année suivante. Elle est de nouveau enceinte lorsque le roi meurt en février Il faut attendre la naissance de l'enfant pour savoir si les Capétiens vont conserver le trône.

C'est de nouveau une fille, Blanche , qui naît le 1 er avril Il est plus vraisemblablement le fils naturel de Philippe VI de Valois [ 12 ]. Les relations de Charles IV avec l' Angleterre sont d'abord cordiales. Les ambassadeurs français acceptent même de participer à une guerre contre l' Écosse , au cours de laquelle ils sont d'ailleurs fait prisonniers. Néanmoins, la Gascogne reste le point sensible des relations entre les deux royaumes.

Édouard II , qui est également duc de Guyenne , souhaite mettre un terme aux luttes d'influence qui opposent dans cette région ses partisans et ceux du roi de France.

En , l'évasion de Roger Mortimer aggrave les relations franco-anglaises. Mortimer avait participé quelques années plus tôt à une rébellion contre le roi et son favori Hugues le Despenser. Vaincu et emprisonné à la tour de Londres , il est parvenu à s'évader et a trouvé refuge en France. Charles IV refuse et, prétextant un trop haut degré de parenté entre les futurs époux, met un terme au projet de mariage entre le prince Édouard et Marie de Valois [ N 2 ]. De plus, le roi de France réclame d' Édouard II l'hommage pour le duché de Guyenne , formalité que le souverain anglais n'a toujours pas remplie depuis le sacre de Reims.

À l'automne intervient l'incident de Saint-Sardos qui met le feu aux poudres. Le village de Saint-Sardos, dans l' Agenais , se trouve à l'époque dans une situation complexe. Bien que situé sur les terres du duché de Guyenne, donc du roi d'Angleterre, il appartient au prieur de Sarlat , dépendant du roi de France.

Lorsque le sire de Montpezat, seigneur gascon donc vassal du roi d'Angleterre, construit sur le site une bastide, le Parlement de Paris proclame que celle-ci se trouve sur les terres du royaume de France. Les Gascons, conduits par Montpezat, répliquent en chassant les Français qui s'étaient installés dans la place. Les officiers du roi de France qui ont eu le malheur de se trouver là sont pendus. Édouard désavoue Montpezat et accepte de négocier mais ne prend aucune résolution.

Devant sa mauvaise volonté, Charles fait prononcer par le Parlement la saisie du duché de Guyenne le 1 er juillet , ce qui déclenche le conflit armé. Les principales opérations militaires se déroulent évidemment en Guyenne. Le roi y envoie une puissante expédition commandée par l'inévitable Charles de Valois. Édouard II envoie quant à lui son demi-frère Edmond de Kent.

La campagne est très facile pour les Français qui rencontrent peu de résistance jusqu'à ce qu'ils mettent le siège devant La Réole , occupée par Kent. Incapable de résister, celui-ci se rend au bout d'un mois, le 22 septembre et signe une trêve.

Par l'intermédiaire de la papauté et de la reine Isabelle, Français et Anglais parviennent à un accord en mai De plus, Édouard doit venir rendre hommage à Charles IV. Le roi d'Angleterre refuse de se déplacer à Paris, et envoie à sa place son fils le prince Édouard, qu'il titre duc d'Aquitaine. Charles profite alors de l'absence de son rival pour imposer de nouvelles conditions à son jeune fils. Le prince Édouard récupérera bien la Guyenne, mais amputée de l'Agenais.

Furieux, Édouard II désavoue son fils et dénonce le traité modifié. Charles le Bel riposte en confisquant une nouvelle fois le duché. En parallèle à ces négociations, le voyage d'Isabelle sur le continent prend un tour scandaleux.

Celle-ci, en effet, affiche ostensiblement une relation avec Roger Mortimer, l'ennemi juré du roi d'Angleterre et ses favoris les Despenser. Les amants s'entendent pour renverser ces derniers puis de prendre le pouvoir. Charles IV se retrouve alors dans une situation difficile en étant assailli par les réclamations d' Édouard II , qui exige le retour de son épouse.

Il est finalement contraint de demander le départ des deux amants. Ceux-ci, réfugiés en Hainaut , montent une expédition et débarquent en Angleterre en septembre Aidés par une révolte des barons du royaume, Isabelle et Mortimer éliminent les Despenser et déposent Édouard II , qui sera assassiné quelques mois plus tard.

Reste à régler l'affaire de Guyenne. Isabelle signe le 31 mars le traité de Paris très défavorable à l'Angleterre. En effet, si Édouard III recouvre le duché de Guyenne moins l'Agenais , c'est au prix d'une énorme indemnité de guerre.

Mais la mort de Charles le Bel moins d'un an plus tard compliquera l'application du traité. À son accession au trône, Charles doit affronter de nouveaux problèmes en Flandre. Le roi est en théorie considéré comme le suzerain de la Flandre, mais sous les prédécesseurs de Charles, les relations franco-flamandes deviennent tendues. Philippe V avait évité une solution militaire au problème de Flandre, s'arrangeant pour que Louis I er hérite du comté - Louis était, dans une certaine mesure, déjà sous l'influence française, ayant été élevé à la cour de France [ 13 ].

Au fil du temps, cependant, la loyauté de Louis envers la France et l'isolement de la Flandre commencent à éroder sa position dans son propre comté [ 14 ].

En , une révolte paysanne menée par Nicolaas Zannekin éclate et s'achève par l'emprisonnement de Louis à Bruges. Charles est relativement indifférent à l'insurrection paysanne, car la révolte peut aider la couronne de France en affaiblissant à long terme la position du comte Louis [ 15 ]. En , cependant, la situation empire et la position de Charles évolue. Non seulement le soulèvement empêche Louis de verser à Charles une partie des sommes qui lui étaient dues par les traités de paix auparavant négociées, mais l'escalade de la rébellion représente une menace encore plus grande pour l'ordre féodal en France même.

Ainsi, on peut en déduire que Charles IV est plus incapable que réticent à intervenir pour protéger son vassal [ 16 ]. En novembre , Charles déclare les rebelles coupables de haute trahison et demande au pape leur excommunication, mobilisant une armée dans le même temps. De son côté, Louis a pardonné aux rebelles et a ensuite été libéré, mais une fois de retour à Paris, il change de position et promet à Charles de ne pas accepter un traité de paix séparé [ 17 ].

Bien qu'il ait amassé des forces le long de la frontière, les attentions militaires de Charles sont distraites par les problèmes en Gascogne, et il choisit finalement de régler pacifiquement la rébellion par la paix d'Arques en , dans laquelle Louis n'est impliqué qu'indirectement [ 18 ]. Lorsque Charles le Bel arrive au pouvoir, deux princes revendiquent le titre d' empereur romain germanique: En , Louis de Bavière bat et capture son rival à la bataille de Mühldorf.

Le conflit entre Louis et le souverain pontife ne cesse de s'envenimer jusqu'à l' excommunication de Louis prononcée en , point de départ d'une lutte de près de vingt-cinq ans entre l' Empire et la papauté.

À ce moment-là, les partisans de Frédéric d'Autriche songent à faire du roi de France leur nouveau champion. Cette union offre à Charles IV de puissants soutiens, en plus de celui du pape, dans le cas d'une éventuelle élection à l'Empire. Mais Marie meurt prématurément le 26 mars , ce qui met un terme aux ambitions impériales de Charles IV. En , le roi charge le comte de Valois de négocier avec Jean XXII l'organisation d'une nouvelle expédition en Terre sainte et l'obtention d'un subside.

Toutefois, les conciliabules entre le pape et Valois sont un échec, le pape soupçonnant Charles IV de vouloir utiliser cet argent à ses fins personnelles, et nullement pour prendre la Croix [ 19 ]. En , Charles le Bel s'intéresse de nouveau aux questions d'Orient et envisage de mener une expédition contre l' Empire byzantin. Il prend pour cela officiellement la Croix et nomme le vicomte de Narbonne à la tête d'une flotte expéditionnaire [ 20 ].

videos en replay