Imperial Cleaning

Meteo Créteil (94000)

Un défenseur prêté au FC Porto off. Boulogne - Avranches le jeudi soir off.

C’était Modric en mode... Ballon de plomb

Formulaire de recherche

Le vin consommé est un vin clair! Même si les méthodes de vinification étaient différentes de celles de notre époque, le goût. Toute copie, reproduction, diffusion intégrale ou partielle du contenu de ce site par quelque procédé que ce soit est strictement interdite sans l'autorisation écrite de "La Cuisine d'Annie", sauf dans les cas prévus par l'article L du code de la propriété intellectuelle.

Les dernières recettes background Layer 1. Les derniers articles background Layer 1. Design adapté d'un theme de Majestic Themes. Tarifs des prochains matchs à domicile Abonnez vous pour la saison Billetterie en ligne Informations lignes de bus Tribune famille Conditions générales de vente CGV.

Facebook Twitter Instagram Dailymotion Youtube. Formulaire de recherche Rechercher. Actualités Toutes les saisons Options avancées Filtrer par joueur: Montpellier HSC - S. C Bastia Coupe de la Ligue C Bastia Ligue 1: Après quasiment 10 ans passés dans les championnats étrangers, Damien Le Tallec découvre une Ligue 1 au sein de laquelle il n'avait encore jamais évolué.

Ne ratez pas la venue de Strasbourg à La Mosson. La séparation se fit d'un commun accord, et s'explique par des désaccords entre les dirigeants et le corse d'origine, deux fois de suite champion avec le club. Elle ne fut effective et officielle qu'au premier janvier, quand Pablo Correa , sans club depuis plus de 6 mois, prit la décision de s'engager dans le Chablais.

Cette trêve hivernale fut également marquée par l'arrivée de Thomas Kahlenberg , quatrième danois à l'ÉTG qui, en cette deuxième partie de saison, allaient accroître la bonne impression qu'ils faisaient déjà auprès des supporters, du staff, des dirigeants et des médias, en jouant un grand rôle dans les secteurs de jeu privilégiés de l'équipe.

Même si les débuts de l'uruguayen aux commandes de l'effectif sont peu prolifiques avec des victoires seulement en coupe de France face à des équipes de divisions inférieures , l'équipe se reprend vite et un match nul à Caen avec égalisation de Govou à la 93 e signe le début d'une nouvelle ère. Selon les mots du staff, ce match fut déclencheur d'une dynamique positive que le match face à Saint-Étienne confirmera, tout comme la victoire sur un doublé de Kévin Bérigaud face à Nancy, ancien club emblématique du nouvel entraîneur Corréa.

En cette fin de saison, le club est à une très bonne place au classement, dans le top 10, se démarquant par exemple des autres promus AC Ajaccio et Dijon FCO qui luttent encore pour ne pas descendre. Il aura également durant cette fin de saison bouleversé les courses au titre et à la Ligue Europa en faisant match nul contre Montpellier HSC mais également en battant des clubs comme l' Olympique de Marseille ou le Toulouse FC [ 22 ] , [ 23 ]. A contrario de leur première année au sein de l'élite du football français, la saison est beaucoup plus difficile pour les Haut-Savoyards.

En effet, l'équipe réalise un début de saison très ternes en termes de résultats, malgré une qualité et des principes de jeu jugé intéressants par la presse et en continuité avec l'exercice À la suite d'une série de trois défaites et un nul, soit quatre matchs sans victoires, s'ajoutant à une campagne de matchs amicaux désastreuse de six matchs sans victoires pour cinq défaites et un nul, l'entraîneur franco-urugayen Pablo Correa entraîneur à l'origine, avec Bernard Casoni qu'il a remplacé au premier janvier, du premier maintien de l'ETG en Ligue 1 est limogé.

Il est remplacé par l'entraîneur historique du club, Pascal Dupraz , alors directeur sportif depuis L'équipe remporte son premier match le 15 septembre face au SC Bastia , à domicile et sur le score de trois buts à zéro. Cependant, l'équipe aura par la suite un parcours en dents de scie. L'ETG connait en effet une série de trois matchs sans victoire à laquelle mettra fin l'attaquant tunisien Saber Khalifa en marquant un triplé sur la pelouse du champion de France en titre Montpellier HSC le six octobre victoire Puis, suit une nouvelle série de trois défaites dont deux à domicile et notamment une lourde déconvenue, quatre à zéro face au Toulouse FC.

En réaction à cette mauvaise période, Dupraz, effectue quelques changements tactiques notamment dans les compositions d'équipe à l'image du retour de Bertrand Laquait dans les cages au détriment de Stephan Andersen. C'est ainsi que, durant ce mois de novembre-début décembre, l'équipe enchaîne les bonnes performances, et notamment face à des concurrents au maintien tels que le Stade de Reims , l' AS Nancy , ou l' ES Troyes AC avec cinq matchs sans défaites deux nuls, trois victoires , si l'on excepte une lourde défaite quatre zéro au Parc des Princes face au futur champion de France Paris Saint-Germain.

L'équipe termine cependant le mois de décembre en roue libre avec deux défaites à l'extérieures consécutives. La deuxième partie de saison commence mal avec une série de huit matchs sans victoire dont cinq matchs nuls , mais l'équipe peut se raccrocher à son bon parcours en Coupe de France, compétition durant laquelle elle remporte l'ensemble de ces trois matchs face à des équipes de niveau inférieur.

Mettant fin à cette série désastreuse, l'équipe s'impose largement sur le score de cinq à un. En Coupe de France, elle hérite d'un mauvais tirage, et joue son quart de final face au futur champion de France Paris Saint-Germain. À l'issue d'une prestation médiocre des internationaux parisiens, dont l'équipe a su profiter, elle égalise un but partout après avoir été mené, puis conserve ce score jusqu'à la fin des prolongations. La séance de tirs au but est également manquée totalement par le PSG, qui bute soit sur la barre transversale soit sur Bertrand Laquait, ce qui permet à l'ETG de créer la surprise en se qualifiant pour les demi-finales.

À l'extérieur, l'ETG va perdre deux matchs face à deux concurrents directs Nancy et Troyes , et s'incline à domicile face au PSG, dix jours après les avoir battus en Coupe. Mais c'est quand même à domicile que l'équipe va finalement briller, enchaînant les excellentes performances. En défense, l'international ghanéen Mohammed Rabiu part en Russie au FC Kouban Krasnodar , tout comme le brésilien Betao qui retourne dans son pays natal, ou encore le gardien Stephan Andersen qui va jouer en Liga avec le Betis Séville.

Au niveau des arrivées, le club mise sur la jeunesse avec l'attaquant du Nîmes Olympique Nicolas Benezet , étoile d'or France Football de Ligue 2 , les signatures de premiers contrats professionnels pour notamment Najib Baouia et Clarck N'Sikulu.

Le président du club Patrick Trotignon a, comme l'année précédente, trouvé des partenariats avec le Dynamo Kiev avec les arrivées, sous la forme de prêts, de deux attaquant argentins Marco Ruben et Facundo Bertoglio.

En ce qui concerne les prêts, l'eTG se renforce avec l'arrivée de l'international sénégalais Modou Sougou de l' Olympique de Marseille en contrepartie du transfert de Khalifa , et de deux jeunes joueurs formés au Paris Saint-Germain qui viennent compléter l'effectif, tout d'abord l'international néerlandais Ilan Boccara, prêté par l' Ajax Amsterdam , et surtout le latéral Youssouf Sabaly prêté par le PSG.

Le début de saison d'Évian Thonon Gaillard est très intéressant, même si les Haut-savoyards ont dû attendre la quatrième journée pour gagner passant par la vingtième place à l'issue de la troisième journée avec un seul point au compteur, pris à domicile face au FC Sochaux , et deux défaites face à l'OM et au Stade rennais , avec des victoires face à l' Olympique lyonnais à domicile ou à l' AC Ajaccio en Corse.

L'attaquant Kévin Bérigaud est alors en grande forme puisqu'il a déjà marqué 6 buts après 8 journées, et l'équipe remonte à la onzième place. Cependant, les Croix enchaîneront par la suite une série de cinq match sans victoire: L'eTG est alors seizième et ne compte que deux points d'avance sur le premier relégable. La réaction savoyarde se fait sentir le 26 octobre face à Valenciennes FC en gagnant à l'extérieur conte un concurrent au maintien VA est alors la lanterne rouge du championnat.

Cette victoire ouvrira une série de quatre match sans défaite, avec le 30 octobre une victoire en Coupe de la Ligue contre Guingamp qui les avait battu en championnat quelques semaines plus tôt. À domicile, deuxième victoire de la saison face au Toulouse FC après avoir été mené , égalisation de Daniel Wass , joueur en forme de ce début de saison, et pénalty transformé par le défenseur Cédric Mongongu dans le temps additionnel.

Sur la pelouse du deuxième du championnat, l' AS Monaco de Claudio Ranieri et Radamel Falcao , l'équipe fait match nul , à nouveau grâce au milieu danois Daniel Wass, après s'être créé de nombreuses occasions non cadrées.

L'équipe est quatorzième avec sept points d'avance sur la zone de relégation, à l'issue de la treizième journée. Cependant, l'eTG ne répond pas aux espoirs nourris par son public à la suite de cette série de bonnes performances.

Une très lourde déconvenue à domicile face au FC Lorient précède à une autre défaite sur le terrain du SC Bastia la semaine suivante. C'est à ce moment-là que l'équipe reçoit le Paris Saint-Germain , champion en titre et premier du championnat.

De manière totalement inattendue, les Croix remporteront le match deux buts à zéros, dont un but du jeune Clarck N'Sikulu , et de Modou Sougou. Par la suite, l'eTG va connaître, de part et d'autre de la trêve hivernale, une catastrophique série de 11 matchs sans aucune victoire en championnat dont 6 défaites qui commence par un match nul concédé dans les arrêts de jeu au Stade de Reims alors que les Savoyards menaient La seule éclaircie est la qualification pour les quarts de finale de la coupe de la Ligue meilleure performance du club dans cette compétition grâce à une victoire sur le SC Bastia en décembre, doublé de Wass, un des seuls joueurs à apporter un tant soit peu de constance, mais là aussi les espoirs sont déçus avec une élimination en quart, alors que l'eTG avait hérité d'un tirage facile, défaite à l'extérieur contre l'ES Troyes AC.

L'eTG va relever la tête et renouer avec la victoire à domicile en battant le FC Nantes sur le score de deux buts à zéro bus d'un des cadres du club Cédric Barbosa depuis et de Daniel Wass, à nouveau décisif.

Le renoveau du club semble passer par le réveil de ses cadres, puisque c'est Cédric Cambon , au club depuis , qui offre la victoire aux savoyards la semaine suivante face à Guingamp. Et c'est à nouveau au moment de confirmer, la semaine suivante, en recevant un concurrent direct au maintien, Valenciennes que le club va manquer le coche en s'inclinant un but zéro.

Les Croix de Savoie ne s'avouent pas vaincus pour autant et enchainent par la suite une bonne série de quatre match sans défaite, dont deux victoires, avec encore et toujours Wass en tête de proues deux buts en quatre match pour le latéral , aidé par les jeunes attauqants du club qui semblent enfin s'adapter au haut niveau buts de Benezet contre Bastia, victoire , et N'Sikulu face à Toulouse, match nul un partout.

Cette bonne période sera conclue par un déplacement au Parc des Princes face au PSG, où l'eTG va rompre dans les dernières minutes d'un match au cours duquel elle aura bien résister à des Parisiens dékà presque assurés d'être champions. Trois jours plus tard, l'eTG reçoit une autre grosse écurie du championnat, l'AS Saint-Étienne, et malgré un but de Wass, l'équipe s'incline sur le score de deux buts à un.

Ultime chance d'assurer son maintien avant la dernière journée, les Croix se déplacent à Reims la semaine suivante. Une victoire leur assurerait de disputer une quatrième saison en LIgue 1. Mongongu, le tireur, rate l'occasion, les Croix perdent et Sochaux revient à un point. L'erreur est donc impossible pour les deux derniers matchs. À compter de la saison , à la suite de la scission entre les actionnaires majoritaires du club Esfandiar Bakhtiar et Richard Tumbach et le président Patrick Trotignon soutenu par Franck Riboud et une partie minoritaire de l'actionnariat qui mena ce dernier à la démission en janvier notamment en raison du refus de la part des majoritaires d'ouvrir le capital à un groupement d'entrepreneurs locaux, le groupe Danone ne sponsorise plus la section professionnelle du club restant lié avec le centre de formation jusqu'en et n'est plus lié de quelques manières que ce soit avec les décisions relatives à cette dernière.

Le nouveau sponsor principal est la compagnie de croisière MSC Croisières. De plus, le club, devenu stable, affiche de nouveaux objectifs concernant la Ligue 1, et les deux coupes nationales. Le club commence son mercato estival en vendant son attaquant Kévin Bérigaud au club de Montpellier. Plusieurs joueurs sont en fin de prêts:

Qui pour arrêter Djokovic ?