Imperial Cleaning

Site de rencontres musulmanes et maghrébines

On retrouve la symbolique du vert comme symbole du panarabisme aujourd'hui.

Rencontre Musulmane

Des milliers de célibataires

Plus de 10 ans d'expérience à votre service. Vous souhaitez trouver l'amour avec un homme maghrébin en France, rencontrer une femme musulmane pour le mariage, élargir votre cercle d'amis du Maghreb, ou simplement faire de belles rencontres dans la communauté maghrébine? Parmi des centaines de milliers de profils avec photos de célibataires, vous trouverez forcément des femmes et des hommes qui partagent vos goûts et vos valeurs.

Mon-Bled est le site idéal pour faire une belle rencontre musulmane ou maghrébine. Avec des outils simples et efficaces comme le chat en ligne, la messagerie personnelle ou encore le flash, contactez facilement les célibataires qui vous correspondent et faites la rencontre qui changera votre vie inshallah!

Accédez gratuitement aux centaines de milliers de profils de célibataires déjà inscrits. C'est simple, rapide et gratuit! Mon-Bled est un site de rencontres destiné à la communauté francophone originaire du Maghreb, pour vous permettre de chercher et trouver l'amour, le mariage ou l'amitié.

Que vous soyez d'origine maghrébine, musulman ou non, habitant en France ou ailleurs, si vous souhaitez rencontrer un homme ou une femme marocaine, algérienne, tunisienne, ou tout simplement rencontrer une personne d'origine arabe ou de confession musulmane, avec Mon-Bled vous faites le bon choix! Un site spécial pour maghrébins: Ensuite de l' arabisation et surtout de l' islamisation de la région, le croissant est complété par une étoile à cinq branches pour les cinq piliers de l'islam.

En parallèle, l'étoile, initialement à huit branches [ ] , n'a été rajoutée sur le drapeau turque qu'en [ ] avant alignement sur cinq branches et généralisation à l'ensemble du monde musulman. Un des symboles islamiques est la couleur verte [ ]. Le vert résulte de la combinaison du jaune et du bleu. Du temps de Mahomet , les premiers drapeaux brandis par les musulmans étaient verts. Les drapeaux brandis par les Fatimides étaient également verts.

Toute personne se réclamant des ahl al-bayt portait un turban vert. L'attrait de cette couleur est simple: Avant l'islam, la légende d' al-Khidr celui qui est vert , témoigne de l'importance de cette couleur pour ce peuple [ ] , [ ] , [ ]. Enfin, Mahomet aurait déclaré que le vert était sa couleur préférée et portait souvent des habits et un turban de cette couleur. Autrefois, seuls les califes étaient autorisés à porter un turban de cette couleur [ ].

On retrouve la symbolique du vert comme symbole du panarabisme aujourd'hui. La cloche est un symbole rarement utilisé dans l'art islamique bien qu'un hadîth relatif à un échange de Mahomet et d'El-Hareth ibn Hicham nous décrive la vision de Mahomet comme accompagnée d'un tintement de cloches: Néanmoins on note par exemple la présence d'une grosse cloche très ancienne à la mosquée de Xi'an en Chine ou encore sur le minaret de la mosquée de la ville de Saint-Louis au Sénégal.

Les musulmans se partagent en trois branches principales: La relation directe des croyants avec Dieu par le Coran et la liberté religieuse, vont amener la multiplication des tendances religieuses. L'affaiblissement progressif du pouvoir central et l'absence de clergé, autorise l'existence de différentes écoles politiques sunnisme , chiisme , kharidjisme , juridiques hanafisme , malikisme , chaféisme , hanbalisme , zaïdisme , jafarisme , philosophiques ordres soufis et théologiques acharisme , maturidisme , atharisme , mutazlisme.

À la mort de Mahomet, la conquête arabe fulgurante et des différences ethnico - confessionnelles importantes, exacerbent les rivalités politiques.

De nombreux questionnements sur la liberté de l'Homme, le péché, la foi, la souveraineté divine, la dévolution du pouvoir, etc. Il est apparenté à une vision orthodoxe de l'islam [ ].

Tout un chacun peut donc s'identifier plus ou moins à une école juridique madhhab. Il y en a aujourd'hui quatre, mais il y en a eu d'autres dans le passé. Ce sont, dans l'ordre de leur apparition: Ces écoles s'acceptent les unes les autres, organisant ainsi un relatif pluralisme en matière de solutions juridiques fatwa , mais partagent fondamentalement les mêmes croyances 'aqîda qui sont, soit acharites , soit maturidites.

Elles ne s'accordent que sur quatre sources de droit: Le soufi portait en effet un vêtement de laine blanche censée apporter de la sagesse aux regards. La modestie et la pauvreté sont évoquées dans d'autres noms donnés à certains d'entre eux: Les plus illustres ouvrages sur ce sujet sont: Et citant une formule: Pour René Guénon , reprenant à son compte une autre formule: Ainsi, le soufisme est, pour ses adeptes, la dimension mystique intérieure de l'islam.

Il peut être considéré comme un enseignement ésotérique de l'islam sunnite et un mouvement mystique et ascétique ayant influencé les dissidences chiites. Il connaît son apogée à Bagdad entre et sous le califat abbasside. Les soufis considèrent généralement que suivre la loi charia ou la jurisprudence islamique fiqh n'est que le premier pas sur le chemin de la soumission parfaite.

Ils se concentrent sur des aspects internes ou plus spirituels de l'islam, comme la perfectibilité de la foi ou la soumission de l' ego nafs. La plupart des ordres soufis tariqas se rapprochent, soit du sunnisme, soit du chiisme.

On les rencontre dans tout le monde islamique, du Sénégal jusqu'à l' Indonésie. Par la suite, c'était une chambre située au fond de la mosquée et réservée à l'hébergement des pauvres [ ]. Dans un premier temps, ce terme désigne un emplacement ou un local réservé à l'intérieur d'une structure plus vaste où les soufis mystiques pouvaient se retirer comme le laisse entendre le sens de la racine du mot arabe angle ou recoin.

Par la suite, le mot désigne un complexe religieux comportant une mosquée , des salles réservées à l'étude et à la méditation ainsi qu'une auberge pour y recevoir les indigents.

On y effectue les pratiques spirituelles et on y enterre les saints fondateurs des confréries soufies. Au Maghreb , ces confréries se sont développées dans le cadre urbain sous la forme des zaouïas.

Pour ses adeptes, ce mouvement représente la revivification du salafisme. En effet, il est à noter qu'avant de se fondre dans la masse musulmane sunnite, la dynastie saoudienne qui ne descend pas de la tribu de Quraych se singularisait déjà par une confession minoritaire, le kharidjisme [ ] , [ ].

Des termes récusés par les salafistes [ ] qui retournent la pareille appellation polémique de kharidjite en forme d'excommunication takfir de leurs contradicteurs musulmans [ ]. En , le congrès de Grozny déclare que le wahhabisme ne fait pas partie du sunnisme [ ] , [ ] , [ ]. Le Livre de la prévention de l'égarement et de la répression de l'ignorance , et rédigée par le théologien hanbalite Souleyman ben Abdelwahhab qui n'est autre que son propre frère [ ]. Le chiisme est divisé en différentes branches, dont les principales sont le chiisme duodécimain branche la plus importante , le zaïdisme et l' ismaélisme [ ].

Chaque branche accepte différents descendants d' Ali ibn Abi Talib , cousin de Mahomet, comme imams. Après la mort de l'imam Ja'far al-Sâdiq qui est considéré comme le sixième Imam par les chiites duodécimains et les ismaéliens, les ismaéliens reconnaissent son fils Ismaïl ben Jafar comme son successeur alors que les chiites duodécimains suivent son autre fils Musa al-Kazim comme le septième imam.

Les zaïdites considèrent, quant à eux, Zayd ibn Ali , l'oncle de l'Imam Jafar al-Sadiq, comme leur cinquième imam, et suivent donc une autre ligne de succession après lui. On peut les séparer en deux grands groupes:. Les ismaélites tirent leur nom de leur acceptation d' Ismaïl ben Jafar comme le successeur spirituel désigné à l'imam Ja'far al-Sâdiq , ce en quoi ils diffèrent des duodécimains, qui acceptent Musa al-Kazim , frère cadet de Ismaïl, comme le vrai Imam.

Le kharidjisme se divise à son tour en diverses communautés et tendances sufrites , ibadites , etc. De nos jours la seule tendance kharidjite qui ne s'est pas éteinte ou marginalisée est l' ibadisme tendance quiétiste proche du sunnisme [ ].

Il se retrouve dans le sultanat d' Oman qui pratique un ibadisme d'État , et dans quelques régions du Maghreb très localisées: Pour compléter la présentation de la religion musulmane, on ne peut éluder les pratiques populaires de l'islam. Ces mouvements ou confréries s'apparentent grossièrement aux ordres religieux chrétiens non cloîtrés.

Certains sont condamnés par l'islam qui les trouve hétérodoxes et réinstauratrices des vestiges archaïques de croyances superstitieuses. Cependant elle est reconnue comme d'une importance moindre, et certains courants islamiques identifient d'autres lieux saints plus importants [ ]. C'est l'endroit vers lequel le prophète Mahomet aurait effectué le voyage nocturne et l'ascension.

Par piété filiale, les sunnites reconnaissent Hébron , lieu du tombeau d'Abraham, père d'Ismaël [ ]. Les chiites reconnaissent deux autres lieux saints: Nadjaf , en Irak, et Kerbala , lieu du martyre d'Hussein, petit-fils du prophète Mahomet et fils d'Ali, troisième imam, ainsi que ses compagnons, venus à Kerbala pour défendre l'imamat c'est-à-dire la succession par l'imam Ali, gendre du prophète, et Hussein, son fils Hassan, son frère aîné ayant été tué.

Tous les ans, a lieu la commémoration de ce massacre, à Kerbala. L'islam reconnaît tous les pères fondateurs du judaïsme Moïse, David, Salomon et du christianisme comme des prophètes, sans pour autant s'y limiter, et établit d'une manière générale les prophètes comme moyens pour Dieu de rappeler les hommes vers la foi en Lui et un comportement de droiture [réf.

Pour ce qui est de la tolérance religieuse, le lettre de Mahomet aux chrétiens najrânites où ils purent exercer librement leur culte en l'an est souvent cité. L' apostasie dans l'islam vers une autre religion, quelle qu'elle soit, est fermement interdite par l'interprétation majoritaire du Coran [ ]. Les rôles de genre dans l'islam sont simultanément colorés par deux préceptes coraniques: L'égalité spirituelle entre les femmes et les hommes est détaillée dans la sourate Al-Ahzab:.

Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense. Par ailleurs, Mahomet rappela l'importance de la femme dans la réalisation du mou'min complet en disant: Il précise même, très sérieusement, que: Les critiques négatives contemporaines, faites à l'islam par de nombreux auteurs de pays dont les systèmes politiques sont laïques ou séculiers , sont pratiquement les mêmes que celles faites aux deux autres religions monothéistes: Cette critique est formellement contredite par le médecin français concordiste Maurice Bucaille qui affirme dans son livre L'homme d'où vient-il?

Pour l'historien tunisien Mohamed Talbi l'évolutionnisme est une vieille tradition dans la pensée musulmane, il cite entre autres Ibn Khaldoun [ ]. Le journaliste anglo-américain Christopher Hitchens [ ] , est encore plus virulent à l'égard de l'islam et des religions en général: Dans sa biographie sur Mahomet , Maxime Rodinson fait une analyse contextuelle des réformes législatives et sociales de Mahomet, et souligne que celui-ci a fait des réformes concernant la condition féminine, l'esclavage, et la sécurité en général [ ].

Après une étude contextualisée de ses réformes au regard de l'époque médiévale , Rodinson conclut: Elle répondait bien aux nécessités particulières de la petite communauté médinoise en voie d'extension. Elle sauvegardait la sécurité de l'individu et protégeait certaines catégories particulièrement exposées. En général, la tendance existante à l'individualisme était encouragé, sans que le système tribal soit abandonné. Après la mort de Mahomet en , le deuxième calife de l'islam Omar ibn al-Khattâb mort en a poursuivi ces réformes sociétales en abolissant l'esclavage pourtant traditionnellement ancré dans toute l' Arabie [ ].

Dans son livre Violence et islam , le poète arabe Adonis considère que la violence est inhérente à l'islam et au Coran, la non-violence ne s'appliquant pas envers les kafirs et les apostats [ note 46 ] , ni envers les femmes [ ] , et constate que l'islam, historiquement et idéologiquement, encourage le saby la prise de captives [ ].

La littérature sur l'islam étant très abondante, seuls quelques livres sont proposés. Toutefois, ces livres n'ont pas tous la même valeur didactique et leur choix repose sur celui de plusieurs éditeurs de cet article. Leur présence sur cette liste n'est en aucun cas gage de sérieux de l'ouvrage.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page contient des caractères arabes. Testez votre navigateur afin de vérifier qu'ils s'affichent correctement. En cas de problème, consultez la page d'aide à l'affichage des caractères Unicode. Pour les articles homonymes, voir Islam homonymie. Ne pas confondre l'islam et l'adjectif islamique avec l' islamisme et l'adjectif islamiste.

Ne pas confondre l'islam au sens religieux avec la civilisation islamique ou Islam. Histoire de l'islam , Origines de l'islam , Genèse de l'islam et Expansion de l'islam. Nombre de musulmans par pays , Conversion à l'islam et Apostasie dans l'islam. Foi musulmane et 'Aqîda.

Dogme de l'inimitabilité du Coran. Halal , Haram et Dhabiha. Aïd al-Adha et Aïd el-Fitr. Musique islamique et Tala' al Badru 'Alayna. Arts de l'Islam et Représentation figurée dans les arts de l'Islam. Lieux saints de l'islam. Dialogue interreligieux dans l'islam. Rôles de genre dans l'islam.

Critique de l'islam et Mouvement des musulmans laïques de France. Et à Lui nous sommes Soumis. Le mécréant mange pour en remplir sept. Ryckman et Gaston Wiet, directeur du musée arabe du Caire, p.

L'auteur précise dans l'introduction que le génie de Mahomet est d'avoir fait de l'islam un patriotisme dont le fondement est religieux. Sinon, ceux qui nient la vérité auraient eu des doutes. Il est borgne et il viendra avec ce qui ressemblera au Paradis et à l'Enfer. Ce qu'il prétendra être le Paradis s'avérera être l'Enfer. Allez-vous cependant le prendre, ainsi que sa descendance, pour alliés en dehors de Moi, alors qu'ils vous sont ennemis?

Quel mauvais échange pour les injustes! Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous. Et quiconque commet cela, par excès et par iniquité, Nous le jetterons au Feu, voilà qui est facile pour Allah. La table servie Al-Maidah: Vous sont interdits aussi la bête qu'on a immolée sur les pierres dressées, ainsi que de procéder au partage par tirage au sort au moyen de flèches. Car cela est perversité. Aujourd'hui, les mécréants désespèrent de vous détourner de votre religion: Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait.

Et J'agrée l'Islam comme religion pour vous. Si quelqu'un est contraint par la faim, sans inclination vers le péché… alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux. Ils y seront parés de bracelets d'or et se vêtiront d'habits verts de soie fine et de brocart, accoudés sur des divans bien ornés.

Quelle bonne récompense et quelle belle demeure! La violence théorique a engendré la violence pratique. Sur le plan pratique, par exemple, l'individu ne peut nullement se défaire de la croyance de ses parents ou de sa communauté au profit d'une autre. Beaucoup de versets condamnent l' apostasie […]. C'est une violence qui n'est pas vue comme telle car considérée comme un triomphe de l'islam et du vouloir divin. On peut d'ores et déjà dire que la violence est intrinsèque à l'islam.

On peut citer également: Leur asile sera la Géhenne. Dans cette même sourate, il est dit: C'est la loi de l'arbitraire. Michel Galloux , L'imam Aboû Hanifa: Albin Michel, , p. Desbarres, lire en ligne. The World's Fastest-Growing Religions. Key findings in the U. Esposito, Oxford Islamic Studies Online, 6 août Stewart, The Middle East Today: Political, Geographical and Cultural Perspectives , éd.

Routledge, lire en ligne , p. Antoine Moussali, La croix et le croissant: La voix et le calame. L'intelligence de la norme prophétique , t. Mohamed Lasly , Le jardin parfumé: Essai de Traduction , Albin Michel, , p.

Gabalda et Cie, , en ligne sur Académia. Mahomet Ses noms pour plus de précisions. A Guide for Jews and Christians , F.

Le Coran silencieux et le Coran parlant, p. L'Harmattan, lire en ligne , p. VII e -XI e siècle. Presses Universitaires de France, , pp. La stratégie politique des arabes trad.

Odile Jacob, , p. La stratégie politique des Arabes trad. Les vertus de la Dévotion , éd. Michel Galloux , L'imam Ach-Châfi'î: Le courant théologique officiel était l' acharisme.

La jurisprudence y était exercée dans un premier temps selon l'école juridique awzâ'ite pour ensuite être appliquée selon l'école malékite. La jurisprudence zâhirite fut parfois appliquée mais son influence fut minime et ponctuelle [ 42 ]. Les non-musulmans, formant la majorité des population autochtones lors de la conquête, avaient le statut de dhimmi et payaient la jizya , qui s'élevait à un dinar par an. Quant aux pauvres, ils en sont complètement exemptés.

Elle était payée en contrepartie de la protection militaire offerte par la nation musulmane aux dhimmis. Le refus de payer cet impôt avait comme résultante la mort.

Les conditions de vie des non-musulmans et le concept de convivencia font l'objet de nombreux débats. María Rosa Menocal , spécialiste de la littérature Ibérique, considère que la tolérance faisait partie intégrante de la société andalouse. Selon elle, les dhimmis, formant la majorité de la population conquise, bien qu'ayant moins de droits que les musulmans, avaient une meilleure condition que les minorités présentes en pays chrétiens.

L'historien Serafín Fanjul souligne, au contraire, que cette tolérance a souvent été exagérée par les historiens [ 46 ]. La différence entre les religions se traduit par un ensemble de discriminations religieuses: Le chrétien ne peut avoir de serviteur musulman [ 39 ]. La situation des chrétiens dans les premiers temps était différente selon les villes et les traités que les autorités locales avaient établies à l'arrivée musulmane.

Dans la région de Mérida ils peuvent garder leurs propriétés à l'exception des ornements des églises. Dans les provinces d'Alicante et de Lorca ils versent un tribut. Dans d'autres cas il arrivait aussi que la situation ne leur soit pas aussi favorable comme pour certains grands propriétaires chrétiens qui voient leurs terres en partie spoliées [ C 7 ]. Néanmoins, à partir de , avec l'arabisation et l'islamisation du pays, le changement est patent.

La chrétienté connaît par la suite un rapide déclin démographique et culturel [ 47 ]. Ce n'est qu'à l'époque du califat qu'une plus grande tolérance se fait jour car les chrétiens ne constituent plus une menace pour le pouvoir [ 47 ]. La situation des juifs est globalement meilleure que celle des chrétiens. Ils sont, au début, d'actifs collaborateurs du pouvoir musulman [ 47 ].

Leur arabisation est totale. Les juifs choisiront alors soit la conversion à l'islam ou la fuite vers les royaumes chrétiens du nord [ 47 ]. Les Juifs auraient constitué un temps la communauté la plus stable et la plus riche du pays, bien que des historiens comme Bernard Lewis soient en désaccord avec ce point de vue, notamment quand il rapporte le massacre en de Juifs lors d'émeutes, d'une durée de 3 jours, provoquées par la population musulmane qui n'accepte pas l'enrichissement d'un vizir juif jugé trop puissant et fastueux [ 49 ].

Avant , date de la prise de Tolède par les chrétiens, la péninsule Ibérique était aux quatre cinquièmes sous domination musulmane, le nord relevant de quatre royaumes chrétiens et depuis d'une marche franque créée par Charlemagne avec Barcelone comme capitale [ 50 ]. Après cette bataille de Tolède de , la Reconquista , reconquête chrétienne, progresse fortement. Al Andalus se réduit à un peu plus de la moitié du territoire espagnol.

Lorsque les Chrétiens commencèrent à s'unir pour repousser les musulmans installés depuis les années , la région était dirigée par un calife , le calife de Cordoue. Des milliers de musulmans quittent l'Espagne ou se réfugient dans le petit royaume de Grenade [ 50 ]. En , en pleine déroute, un chef musulman nasride prend possession de Grenade et fondé le royaume de Grenade , reconnu vassal par la Castille en et qui devait ainsi lui payer un tribut.

De temps en temps, éclataient des conflits dus au refus de payer et qui se terminaient par un nouvel équilibre entre l'émirat maure et le royaume chrétien. En , Mohammed XII devient émir, dépossédant son père, événement qui déclencha les guerres de Grenade.

Un nouvel accord avec la Castille provoqua une rébellion dans la famille de l'émir et la région de Malaga se sépara de l'émirat. Ce dernier, pressé par la population affamée et devant la suprématie des rois catholiques, qui avaient de l'artillerie, capitule le 2 janvier , mettant ainsi fin à onze ans d'hostilités et à sept siècles de présence du pouvoir islamique dans cette extrémité de l'Espagne.

En revanche, la présence de populations musulmanes dans l'Espagne redevenue chrétienne ne prit fin qu'en , lorsqu'elles furent totalement expulsées d'Espagne par Philippe III inquiet du désir de revanche des Morisques , des troubles qu'ils occasionnent, de raids barbaresques sur les côtes espagnoles et de l'aide attendue des Ottomans [ 50 ]. La culture des céréales était principalement située sur les terres sèches au Sud de Jaén ou de Cordoue.

Les régions à l'ouest de Séville quant à elles étaient de grandes productrices d'huile d'olive et de raisin. Le bananier, le riz, les palmiers ou encore la canne à sucre étaient cultivés dans le sud et le sud-est. Les fruits et légumes comme l'asperge, l'amandier, le cerisier ou l'oranger par exemple, ont été introduits très tard dans le pays. Le coton était essentiellement produit dans la région de Valence ou de Murcie enfin le ver à soie et le lin l'étaient dans la région de Grenade.

Les vastes étendues boisées autour de Cadix , Cordoue , Malaga ou Ronda permettaient au pays de lancer de grands projets coûteux en bois, comme les chantiers navals. Arrivée de Chine par la Perse , la soie est cultivée essentiellement dans la région du haut Guadalquivir aux pieds des sommets de la sierra Nevada et de la sierra Morena [ C 13 ] enrichissant les villes proches comme Baza où même Cadix.

Le commerce de la soie était une grande source de richesse pour le pays qui la vendait dans tout le bassin méditerranéen, au Yémen, en Inde mais aussi en Europe du Nord jusqu'en Angleterre. Les Européens et en particulier les Italiens s'ouvrent à ce commerce et leurs marchands s'aventurent de plus en plus sur la route de la soie, de plus la vogue de la laine d'Angleterre ou de Flandres supplante la soie.

La laine quant à elle, exploitée depuis l'Antiquité est essentiellement produite autour du fleuve Guadiana et dans toute l' Estrémadure. Sous la domination musulmane elle est intensément produite et exportée, notamment avec les élevages de moutons de race dite Mérinos dont le nom vient des Mérinides , une dynastie berbère d'Afrique du Nord. C'est du Maghreb que les musulmans de la péninsule apprendront les techniques d'élevage, d'organisation des transhumances entre les différentes saisons, les règles juridiques concernant les droits d'exploitation des sols.

Alphonse X de Castille lui-même reprendra ces techniques et juridictions pour les imposer sur ses terres. Bocairent près de Valence est alors un des grands centres de fabrication de tissus dans la péninsule. Les marchands andalous exportent jusqu'en Égypte à la cour des califes fâtimides où en Perse [ C 16 ].

Comme dans tout le monde musulman en général les terres andalouses sont pauvres en fer et on est obligé de l'importer d'Inde. Les lames de Tolède sont aussi connues que celles de Damas et se vendent à prix d'or dans tout le bassin méditerranéen ou en Europe. Le métal le plus exploité dans le pays est le cuivre , extrait essentiellement dans la région de Séville qui l'exporte sous forme de lingots ou d'objets manufacturés, décoratifs ou usuels [ C 16 ]. Tout aussi rare que le fer, le bois, matière indispensable pour l'industrie ou la construction navale, manquait cruellement à travers le monde musulman qui était obligé de lancer des expéditions jusqu'en Dalmatie pour trouver des bois de qualité.

L'avantage certain que possédait Al-Andalus grâce à ses grandes étendues boisées surtout autour de Dénia ou Tortosa lui permettait d'exporter en grande quantité, mais au fur et à mesure que la Reconquista progressait, les forêts se raréfiaient [ C 17 ].

Introduit en Orient quelques années après la bataille de Talas en , le papier est une matière essentielle dans l'économie andalouse. Très demandé dans tout l'Orient et en Europe il est nommément cité dans la Guenizah du Caire [ C 18 ]. La grande majorité des esclaves venaient du pays nommé bilad as-Sakalibas c'est-à-dire pays des esclaves et qui englobait toute l' Europe orientale et centrale.

Les esclaves provenant d'Europe étaient essentiellement des Slaves capturés autour de la région de L'Elbe , la Dalmatie ou encore les Balkans.

Les Scandinaves sont les principaux vendeurs d'esclaves, ils les acheminent jusqu'aux abords du Rhin où des marchands, essentiellement juifs, achètent les esclaves puis les revendent dans toute l'Europe comme à Verdun qui est le principal centre de castration des esclaves, mais aussi à Prague ou encore en Orient ou en Andalousie. Toutefois avec l'arrivée des Almoravides , le commerce d'esclaves européens diminuera au profit de ceux d'Afrique [ C 19 ].

Bien avant l'arrivée arabe, la péninsule Ibérique possède de solides infrastructures routières mises en place par les Romains mais laissée à l'abandon avec l'arrivée des Wisigoths. Durant la domination arabe, les principaux axes routiers internes partaient tous de Cordoue , la capitale et rejoignaient les grandes villes du pays comme Séville , Tolède , Almería , Valence , Saragosse ou encore Malaga.

En ce qui concerne le commerce extérieur, le principal axe était celui qui joignait l'Andalousie à l'actuel Languedoc-Roussillon qui fut durant un demi-siècle une province arabe avec des villes comme Arles ou Narbonne d'où partaient les marchandises vers toute l'Europe ou l' Orient. Les marchands andalous y achètent essentiellement des armes ou des draps des Flandres et y vendent des soieries et des épices. Les Baléares et principalement Majorque , entre et , verrouillent le commerce en Méditerranée , ainsi qu'entre la péninsule et Alger.

Les îles offrent également une base pour les expéditions pirates. Les ports andalous étaient essentiellement tournés vers le commerce avec l'Afrique du Nord, la Syrie ou le Yémen. C'est par voie maritime qu'étaient transportés les produits pondéreux comme le bois, la laine, le blé mais aussi les pèlerins en direction de La Mecque [ C 20 ].

Le souverain domine le peuple et possède tous les pouvoirs, n'obéissant qu'à sa seule conscience et aux règles islamiques. Il est le personnage central du pays et plus encore depuis qu'Abd Al-Rahman III s'est fait couronné calife, commandeur des croyants. Le souverain a l'autorité absolue sur les fonctionnaires et l'armée.

Il nomme qui il souhaite aux hauts postes de l'État. Le souverain apparaît rarement en public [ C 21 ] , surtout après la construction du palais de Madinat Al-Zahra par Abd Al-Rahman III où les réceptions sont régies par un protocole strict et complexe, ce qui ne manque pas d'éblouir les ambassadeurs occidentaux marqués par la crainte respectueuse qu'inspirait le calife à ses sujets.

Le souverain garde auprès de lui dans son palais sa famille. La plus grande cérémonie dans la vie d'un souverain est la baya , hommage qui marque l'avènement d'un nouveau dirigeant.

Sont présents sa famille proche et éloignée, les hauts dignitaires de la cour, juges, militaires, etc. Toutes ces personnes jurent fidélité au nouveau souverain selon un ordre hiérarchique importé du califat Abbasside par Zyriab.

Ensuite viennent les fêtes de la rupture du jeune du mois de Ramadan puis la fête du Sacrifice qui sont célébrées avec faste [ C 21 ]. Il est très difficile de réaliser une carte précise des différentes régions d'Al-Andalus tellement ses frontières étaient mobiles et les changements de dirigeants fréquents.

Il est parfois même plus sûr de se fier aux sources chrétiennes qu'aux sources arabes de l'époque. Toutefois dans les grandes lignes et selon de nombreux auteurs arabes le pays était divisé en marches tughur ou taghr au singulier et en districts kûra au singulier, kuwar au pluriel [ C 22 ] , [ 52 ].

Situés entre les royaumes chrétiens et l'émirat, les marches font office de frontière et de zone tampon. Inspirées des tughur que les Abbassides avaient placés sur leur frontière avec Byzance, ces marches étaient défendues par des forteresses plus ou moins grandes en fonction de l'intérêt stratégique des lieux.

Gouvernées par des militaires aux pouvoirs étendus, les populations y vivant bien qu'étant en état de guerre y menaient une existence dans une paix relative dû aux forces que le gouvernement central y plaçait [ C 22 ]. Dans le reste du pays, des garnisons formées de soldats arabes mais aussi des mercenaires garantissent la sécurité du territoire.

L'administration quant à elle n'est pas aux mains d'un militaire mais d'un wali qui est nommé et surveillé par le pouvoir central. Le wali gouverne une circonscription provinciale. Chaque kûra possède donc un chef-lieu, un gouverneur et une garnison.

Le gouverneur habite dans un bâtiment fortifié kâsba du chef-lieu. Yâqût en dénombre au total 41 et Al-Râzî, quant à lui donne le chiffre de Apparu dès les débuts de la présence arabe dans la péninsule, ce mode de division administrative, lui-même hérité du modèle des Abaassides de Bagdad ou des Omeyyades de Damas, subsistera jusqu'à la fin de la présence musulmane en Espagne [ C 23 ].

Le souverain est entouré de conseillers, les vizirs , le premier vizir qui est aussi à la tête de l'administration est le hadjib. Ce dernier est la seconde personne en importance après le souverain et il peut entrer à tout moment en contact avec celui-ci et doit l'en tenir informé du bon fonctionnement des affaires du pays.

Le hadjib est aussi après le souverain, la personne la mieux payée et il est objet de tous les honneurs mais en contrepartie il est responsable d'une administration lourde et complexe. Il vit dans l' Alcazar puis à Madinat al-Zahra après la construction de celle-ci [ C 24 ].

Le premier diwan est la Chancellerie ou le katib al-diwan ou diwan al-rasail. Il a la responsabilité des diplômes et brevets, des nominations et des correspondances officielles. Ce diwan a aussi la responsabilité de la Poste ou barid , système de communication hérité des Abbassides.

Enfin le premier diwan gère les Services de Renseignement [ C 25 ]. Sous l'autorité de mozarabes ou de Juifs, la gestion des finances ou le khizanat al-mal est organisé de manière complexe. On y comptabilise les revenus de l'État ainsi que les revenus du souverain. En Andalus, les impôts sont la première entrée d'argent, à cela s'ajoutent les tributs des vassaux et les recettes extraordinaires. Parmi les impôts, on retrouve la zâkat pour les musulmans, la djizîa pour les non-musulmans mais aussi d'autres impôts que le gouverneur lève en cas de besoins.

La cour royale représente un poste de dépense important. Le calife, lieutenant de Dieu sur Terre, est aussi juge de tous les Croyants. Il peut exercer cette fonction s'il le souhaite mais en général il la délègue à des subordonnés investis du pouvoir de juridiction c'est le cadi.

Le cadi de Cordoue est le seul à être directement nommé par le calife, les autres étant en général nommés par les vizirs ou des gouverneurs de province. Lors d'un jugement, le cadi est seul et il est assisté d'un conseil remplissant un rôle uniquement consultatif. Le cadi est choisi en fonction de ses compétences en matière de droit islamique, mais aussi pour ses qualités morales. Ses jugements sont sans appels bien qu'il soit possible dans certains cas de demander à être jugé de nouveau par le même cadi ou un autre cadi ou par un conseil réuni à cet effet.

Adulte Vendredi